Nos états d’âmes

Journée de merde!

C’est quoi ce foutu concept de « journée de merde » ? Pourquoi on devrait subir une journée entière de petites et grosses merdes qui s’enchaînent toute une journée, juste parce qu’elle a mal commencé?

Dans ce cas là, un bébé qui naît avec le cordon ombilical autour du cou, est forcément voué à passer toute une vie de merde …?

Et pourquoi quand on passe une journée normale, sans pépins particuliers, on ne se dit « Journée de fleurs » ?

– Louise : « fleurs? Genre, des fleurs en opposition à la merde? T’as pas trouvé mieux ?  »

– Selma  : « …Oui, Et ? »

– Louise : « …Ben, ça fait un peu culcul la praline …  »

– Selma  : « ….Oui, et ?« .

Bref, c’est pas le sujet! Le sujet c’est qu’en fait, il n’y a pas de journée de merde !

C’est un petit de concept qu’on a inventé, comme la religion, ou autre connerie du genre, pour que l’être humain soit tout le temps en position de faiblesse, et de soumission face à un pouvoir plus grand que lui contre lequel il ne peut rien faire!

– Louise : « Oh putain, c’est reparti sur de la philosophie de comptoir… Attends, j’ai pas assez bu pour te suivre  »

Alors, pendant que Louise se sert un verre de Gin-Tonic SANS Tonic, j’explique :

Les deux erreurs principales qu’on commet tous pendant une journée de merde

Déjà, une journée de merde c’est quoi ?

C’est une journée qui commence mal causée par des raisons diverses et variées :

  • Un café renversé/ un briquet qui marche pas
  • Un mot de travers de la personne avec qui tu vis
  • Une voiture qui démarre pas (ou une panne dans le métro) alors qu’on est en retard
  • Un bouton sur le pif livré en toute discrétion pendant la nuit

Bref,  des petites emmerdes comme ça, y’en a des tas! Et elles sont toutes signe d’une mauvaise journée qui commence …

PREMIÈRE ERREUR 

… Ceci se poursuit au bureau :  un collègue va dire un truc qui te fou en rogne, tu décroche le téléphone et un client pas content te tombe dessus de bon matin! Tu raccroche le téléphone violemment et lâche un bruyant  « C’est une bonne journée de merde » devant tes collègues interloqués qui vont se dire au choix :

« Elle a ses regles, c’est sure, en plus, tu as vu le bouton qu’elle a sur le pif ? « ou « Elle est mal lunée/mal baisée/réveillé du mauvais pied« …

Bref ils vont penser ce qu’ils veulent. Le premier qui vient te parler que ce soit pour dire un truc méchant ou gentil, ça changera rien. T’es trop vénère.

Deuxieme ERREUR 

Toi, tu continue cette matinée tant bien que mal à essayer d’éviter – en vain- toute source de désagrément et en réprimant plusieurs « Ta gueule » qui voulaient sortir de ta bouche. Mais bien entendu, ça va continuer à la pause déj avec :

« Votre carte ne passe pas, Madame » ou « Putain, elle a oublié les frites »ou « J’avais demandé la sauce à part »  …

Bref on l’a bien compris. Ça va s’enchaîner jusqu’à arriver dans son lit. Et pour celles sont en couple et/ou qui ont des enfants…C’est peut-être pas fini encore… (#déso)

BON! une fois au dodo, on s’endort en oubliant vite cette journée de merde et en se disant que ça ira mieux demain.

Demain est un autre jour…Ou pas !

Ce qu’on oubli dans cette histoire c’est qu’une bonne ou une mauvaise journée se décide. Elle ne se subit pas.

Elle se décide, comme les études que tu as décidé d’entreprendre, le boulot que tu as décidé de faire, la vie que tu as décidé de mener. ON NE SUBIT RIEN (à part la condition physique avec la quelle on a été livrés à la naissance, et ENCORE, même dans ce cas là, nombreux et nombreuses sont ceux qui réussissent à être heureux malgré des conditions de base vraiment pas faciles).

ON NE SUBIT QUE CE QU’ON VEUT ACCEPTER DE SUBIR. 

La première erreur : le signe ! En réalité IL N’EXISTE AUCUN SIGNE QU’UNE JOURNÉE VA MAL SE PASSER! On s’est juste conditionné que si un événement un peu chiant arrive le matin, on va forcement passer une journée de merde.

DEUXIÈME ERREUR : les erreurs d’appréciation.  Le fait d’être conditionnée par le fait que ce soit une mauvaise journée, va nous empêcher de voir tous les signes d’affection et les petits trucs positifs qui se sont passés pendant la journée –> Penses à la collègue qui a essayé de te dire un truc gentil mais que tu as envoyé boulé, peut-être que elle a aussi, grâce à toi, elle va passer une journée de merde.

Donc on peut avoir une merde le matin, sans pour autant que ça s’enchaîne toute la journée.

– Louise : On peut passer 1000 fois une journée de merde, mais on ne peut pas passer 1000 journées de merde une fois, et ça, c’est déjà pas mal »

– Selma : « ça n’a strictement aucun sens ce que tu viens de dire… »

– Louise : « Y avait vraiment pas bcp de To dans ce Gin-to »

Ce sera le mot de la fin tiens.

Ah…Et si tu es vraiment pas convaincue, clique sur ce lien, et regarde les images de vraies journées de merde. Ma préférée : la 24!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *